Lancer sa formation en ligne

par | 25 Juil 2022 | Business | 0 commentaires

Au collège, j’avais une professeure d’histoire qui me fascinait. Ce genre de prof qui n’a nul besoin d’autorité pour captiver sa classe. Du plus caïd au plus studieux, Madame B nous captivait et elle instaurait un super climat dans sa classe. Son autorité passait par sa passion.

Même si elle me captivait, il m’arrivait de rêvasser un peu, et mon esprit divaguait. À cet âge-là, on pense amourette, centre commercial, complexe sur notre corps, mais pas que ! On pense aussi beaucoup et déjà, à se construire un avenir. Secrètement, je voulais déjà travailler cette fibre pédagogique, transmettre, partager, faire grandir les autres, You Know, Knowledge is power.

Puis, très honnêtement, la salle des profs, les rétroprojecteurs du siècle dernier, les cartables en cuir élimés ça me faisaient moyennement rêver.

Alors… j’ai pris une autre voie, et j’ai vécu de multiples expériences, jusqu’à la plus grande de ma vie de salariée : travailler chez Facebook. Raconter mon expérience au sein de cette (petite) entreprise (si peu connue) prendrait plus d’un article de blog. Mais, pour faire bref, durant ces années j’ai pu goûter à cet aspect de la connaissance, de l’expertise, du partage d’un savoir peu commun. J’ai aimé me sentir utile, rendre service aux utilisateurs qui en avaient besoin.

Lorsque j’ai décidé de mener ma barque seule, avec mon expertise, et mes connaissances acquises chez Meta (à l’époque, on disait Facebook uniquement.) J’ai eu plaisir à accompagner mes clientes dans leurs stratégies et leurs campagnes publicitaires. Très vite, il m’a manqué un petit truc en plus, j’avais tellement envie d’aider plus de personnes, de partager à un plus grand nombre l’aide nécessaire pour leurs besoins, accompagner tout plein d’entrepreneuses dans leur croissance.

C’est alors que l’évidence du lancement d’une formation en ligne est très vite arrivée. J’allais devenir cette madame Bourguoin mais en version Facebook Ads. Bon, j’avais quand même en tête de faire un truc à peu plus fun qu’elle.

J’avais aussi l’impression que mon cerveau et que mes notes représentaient un énorme big bang.

Comment allais-je réunir, synthétiser, transmettre tout cela avec la bonne pédagogie ?

Étonnamment, tout est allé très vite. Je te fais aujourd’hui un résumé de ce processus et des étapes dans la création d’une formation en ligne.

Mettre à plat son expertise

Donc, voilà, j’avais passé ces années chez Facebook, j’avais noirci des dizaines et des dizaines de carnets. Des notes que je ne lisais même plus à la fin, mais j’avais créé une réelle “bible”. Car, que ce soit chez Facebook ou autre, le premier jour d’un nouvel emploi, on panique forcément, on se demande comment on va tout assimiler, alors on note, on note et on note… Et puis un jour, on se retrouve à faire les choses par intuition, sans note sous le coude et presque les yeux fermés.

Toutefois, transmettre ce savoir, c’est un peu comme monter un film à l’envers et ça vaut dans tous les domaines.

Mettre noir sur blanc son savoir est un travail de titan. J’ai alors dépoussiéré mes carnets et je me suis bien plus digitalisée. J’ai ouvert un document en ligne et j’ai commencé à noter tous les domaines pêle-mêle, tout ce que je savais faire, les questions récurrentes, tout comme les sujets les plus complexes, les différentes personnes que j’avais aidées tout au long de mon parcours professionnel, leurs freins, leurs doutes, les “trucs” à connaître… Bref j’ai tout mis noir sur blanc. J’ai fait un vide-cerveau en solo.

S’imaginer élève

Ok, tout était de nouveau sous mes yeux. Ensuite, je me suis mis dans la peau d’une personne qui n’avait jamais fait de publicité sur Facebook ou Instagram. En partant de ce cheminement neutre, je me suis aidée d’un outil de map minding. À mes yeux, le map minding ou carte mentale en français, est un super outil pour tout structurer. Je l’utilise dans presque tous mes projets, il existe de nombreuses versions. (Mind Meister, Whimsical…)

Ainsi, je pouvais copier-coller, organiser et commencer à structurer mes notes dans cette carte mentale. J’étais en train de construire un parcours éducatif pour une personne novice. Étonnement, ça a été l’étape la plus complexe, un peu comme monter sur un vélo en se persuadant qu’on ne sait pas en faire… Je vous laisse essayer, vous me raconterez !

J’ai passé des heures et des heures et des heures à construire, et déconstruire. Merci, j’avais mes proches qui servaient de cobayes. Puis, un jour, sans s’en rendre compte, tout s’enchaîne à la perfection, on a notre cheminement, on sait qu’avec ce parcours, on va guider notre apprenant du point A au point B, en remplissant notre objectif, dans mon cas rendre une personne novice complètement autonome dans la prise en main de la publicité Méta.

Comme vous vous en doutez, on n’était qu’à l’étape 0 du projet !

Trouver ses outils

Par chance, je suis une fan de numérique. J’aime fouiller, découvrir, explorer les méandres d’Internet et de ses outils. J’ai donc eu tout de suite une vision assez claire du parcours que j’allais mettre en place, mais il a fallu tout de même réfléchir stratégiquement. Car oui, l’idée, c’est bien, mais la technique, c’est autre chose. Pour créer une formation en ligne, il faut définir ses outils de communication, ses outils d’hébergement de formation, ses outils de paiement en ligne. Ça ! Ce sont les trois piliers, vient s’ajouter plein de petits outils… Qui viennent compéter cette base. C’est assez personnel, mais ça fait partie du travail de fond, et ça prend du temps. Trouver ses outils est une étape qu’il faut bien considérer.

Se faire connaître

Ma formation en ligne était prête sur le papier et sur la toile. Ok ! C’est bien et maintenant ? Eh bien ce qui serait bien, c’est que des personnes puissent en profiter. Madame Bourguoin n’a jamais fait cours devant une classe vide, moi non plus !

J’étais confiante, mais comme la peur n’évite pas le danger. Je voulais “tester” ma formation, j’avais une telle peur de décevoir. C’était donc décidé, je ferais un bêta-test de ma formation en ligne.

Faire une version bêta-test de son produit numérique ou autre d’ailleurs, est à mes yeux le meilleur compromis. Certains entrepreneurs n’en font pas et c’est un choix, je ne suis pas aussi téméraire.

Mes élèves bêta-testeuses allaient s’engager à suivre la formation dans sa version la plus brute, à un coût relatif et j’attendrais en retour un avis concret, construit et argumenté.

C’est aussi le meilleur moyen de s’assurer du fonctionnement de ses outils et de prendre du recul, d’observer et d’ajuster surtout.

On en revient quand même à l’idée de la classe vide. Pour se faire connaître et trouver ses premiers élèves, on a le choix et différents axes.

Les réseaux sociaux

La sphère incontournable de tous infopreneurs, actuellement et dans le monde du digital, pour une activité en ligne sont bien évidemment les réseaux sociaux. Il est impensable de contourner ce levier. On pense beaucoup à Instagram, mais non ! Facebook n’est pas mort, et des petits nouveaux comme TikTok ou alors LinkedIn sont dans la course.

Lequel choisir ? Toi seul le sais, car tout dépend d’où se trouve ta cible. Les réseaux sociaux sont le biais numéro un pour se faire connaître en ligne. Toutefois, je souhaite appuyer un point, la taille ne compte pas. Mon conseil ne serait pas de partir avec un objectif abonnés, mais plutôt de concevoir une réelle stratégie pour se faire connaître auprès de sa cible et interagir avec eux. Et surtout parler de sa formation, pourquoi s’en priver.

Le réseaux d’entrepreneurs, les masterclass

Les réseaux ont aussi le super pouvoir de rapprocher des univers complémentaires. Et on y fait de super rencontres. C’est grâce à Instagram que j’ai rencontré de superbes entrepreneuses, qui brillent d’une expertise différente mais complémentaire à la mienne. On a appris à se connaître et on s’est vite rendu compte qu’on avait une passion commune, transmettre et partager nos connaissances. C’est un très gros plus d’offrir des expertises complémentaires dans une formation en ligne. Par exemple, dans ma formation, le Level Up Facebook Ads, mes élèves ont accès à six masterclass menées par des expertes en emailing, entrepreneuriat, communication, etc. Offrir, mais surtout suivre une formation en ligne remue beaucoup de choses en nous et permet un vrai shoot d’énergie et de boost dans nos mindset d’entrepreneur. Alors, le réseau pour ça, c’est la base.

La publicité pardi !

Se faire connaître via les réseaux et son réseau, c’est une méthode douce mais efficace. Elle est aussi très chronophage. Je collabore avec beaucoup de femmes entrepreneures dans la gestion de leurs publicités pour des accompagnements et/ou des formations en ligne.

Que ce soit pour un lancement, une refonte, une promotion. La publicité Meta est un investissement efficace, car elle va permettre de cibler de façon optimale les personnes susceptibles d’acheter notre produit, qui ont besoin de notre formation. Et non ! Je ne le répéterais jamais assez, pas besoin de débloquer des millions pour faire de la publicité Facebook et Instagram. Je connais les petits budgets lorsqu’on lance sa formation en ligne, et il est tout à fait possible de faire quelque chose de rentable et de puissant avec un petit budget de lancement.

Sans cesse mettre à jour

Voilà ! C’est enfin le grand saut, après avoir choisi sa stratégie de lancement ; il en existe de nombreuses : une masterclass, un challenge, en live, enregistré, séquencé, sur Facebook, en Zoom… Bref, tout dépend de la cible, de ses attentes, de ton énergie aussi. Pas la peine de choisir une stratégie de lancement qui ne colle pas avec ta personnalité et tes envies.

On ouvre le panier en se disant que “peut-être on ne va faire aucune vente” (on s’est toutes dit ça) mais généralement, si tu as travaillé ta stratégie, usé d’empathie pour optimiser ton expérience apprenant, que tu as pris le temps d’appréhender tes outils, que tu t’es construit un joli réseau et surtout que tu as une expertise en béton. Ça roule !

On pourrait croire après ça que ça tourne et on peut aller se faire dorer la pilule sous un cocotier. Mais en fait non (déception) !

Avoir une formation en ligne pour partager son expertise, c’est aussi avoir à cœur de sans cesse exceller dans son domaine et donc de sans cesse mettre à jour. Car il y a forcément des nouveautés dans ton domaine, mais aussi dans la pratique numérique, des nouveaux outils à intégrer, des retours client, des idées qui émergent.

Ça peut devenir très challengeant, mais au final, c’est pour ça qu’on se lance dans l’entrepreneuriat 🔥

Voilà pour mon parcours très très synthétisé sur un lancement de formation en ligne.

Peut-être reviendrais-je avec un article bien plus détaillé étape par étape prochainement.

Je n’ai rien inventé, je me suis fait épauler et surtout, je me suis beaucoup documenté. Et ce, depuis des années. D’ailleurs, si tu veux approfondir le sujet, je te recommande ces deux livres :
– Le guide du Copywriting
– Convaincre en 2 minutes

Utiliser Zapier Business

Utiliser Zapier dans son business

Si on fouille dans la boîte à outils du parfait web entrepreneur, de plus en plus, on y trouve Zapier, l’outil d’automatisation par excellence. Regardons ensemble comment utiliser Zapier dans son business, ou comment se mettre en mode pilote automatique.

Comment_installer_Instagram_Shopping_mlzd

Comment installer Instagram Shopping ?

Début 2022, le nombre d’utilisateurs Instagram a passé la barre des 1,30 milliard. Des vidéos de chats à l’arrivée des NFT en passant par les influenceurs de Dubaï ou les plages paradisiaques des Maldives...Instagram regorge de contenu. On a beau, tous (quasi tous)...

importance_branding_fam_power_mlzd

L’importance du branding dans ton business

Combien de personnes rencontrons-nous dans une vie ? Ok, impossible à dire, on est bien d’accord. Il y a principalement notre famille, nos amis et puis...Nos collègues (les sympas et les autres, on ne choisit pas). En tant qu’entrepreneurs, je pense qu’au début de...

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.