booster_une_publication_facebook_instagram_mlzd

Faut-il booster une publication Instagram / Facebook ?

Mais Boost ! Vas-y Boost ! Boost ! Meta ne nous lâche pas. Alors, évidemment, c’est tentant. Arrête ! Ne me dis-tu pas que tu n’as jamais été tenté ?

Au début, quand c’est arrivé dans nos feeds. On en avait tellement envie. Un peu comme voir un interrupteur sur lequel tu as très très envie d’appuyer. Juste par curiosité, pour voir ce qui va se passer après. Tu la connais cette sensation ? Ou bien la boîte chez tes grands-parents que tu n’avais pas le droit d’ouvrir.

Quoi qu’il en soit, on a forcément été tenté, il faut dire que Meta essaie de nous appéter et met le paquet pour qu’on cède à la tentation. On le voit partout ce bouton Booster la publication.

Mais qu’est-ce réellement. Que tu sois de la team frileuse, sans avoir osé, ou de la team curieuse, “je clique partout, je veux voir ce qui se trame”. Je vais te dévoiler ce qu’est réellement un boost de publication Instagram et Facebook.

Que va t’apporter un boost de publication Facebook ou Instagram ?

En tout premier lieu, Meta va te laisser choisir ton objectif. Tu as plusieurs options sur Instagram:

  • Plus de visites de profil
  • Plus de visites du site web
  • Plus de messages

On va te demander l’audience, c’est-à-dire les utilisateurs Instagram que tu souhaites toucher.

Évidemment, Meta va te demander de sortir ta carte bleue et de dire combien tu veux mettre sur cette affaire. Le montant que tu vas renseigner est le montant du boost par jour. Et finalement, sur combien de jours tu veux booster ta publication Instagram.

Comme pour la publicité, ta demande va partir en examen par Meta. Ils vont s’assurer qu’aucune règle publicitaire n’est dérogée.

Une fois que ton boost est approuvé (ou rejeté d’ailleurs) tu reçois une notification dans ton fil d’actualité. Tu auras également une notification pour sonner la fin de cette mise en avant.

Du côté de Facebook, le principe sera bien similaire. Tu vas aller sur la publication que tu souhaites booster, renseigner l’objectif, l’audience, le budget total, la durée et le comment du pourquoi : ton moyen de paiement. Tu pourras choisir si tu veux obtenir plus d’interactions, recevoir plus de messages ou de visites.

Toutes les publications Instagram ou Facebook ne sont pas disponibles pour les boost. Par exemple, les photos de couverture Facebook ne peuvent pas être boostées, tout comme les publications ou albums partagés. Ou tout simplement, car la publication enfreint les règles publicitaires instaurées par Meta. Ça, je t’en parlerai une autre fois, car c’est un vaste sujet.

Et après ? Comment savoir ce qui s’est vraiment passé ? Tu pourras te rendre dans les outils publicitaires pour voir toutes les statistiques.

C’est super non ? C’est rapide, accessible, etc. Bon, je casse l’ambiance ! Ce n’est pas si super que ça. Je t’explique pourquoi booster une publication n’est vraiment pas une bonne idée.

Ne tente pas le boost Facebook ou Instagram

Reprenons dans l’ordre. Que ce soit pour un boost Instagram, ou Facebook, Meta va te demander l’audience que tu souhaites toucher. Tu vas donc renseigner la région, les centres d’intérêt, l’âge et le genre des personnes de ton audience. Ça peut paraître bien. Mais ! C’est un peu de la poudre aux yeux. Tu ne peux pas cibler de la bonne façon.

Je m’explique, lorsque tu fais une publicité Meta, le ciblage va très loin (très très loin). Heureusement d’ailleurs, car si tu as conscience du nombre d’utilisateurs, tu imagines que sinon, ce serait donner un coup d’épée dans l’eau. Le travail sur ton audience, c’est l’un des fondamentaux d’une campagne réussie.

Et ton audience, c’est ton client idéal, seul toi peux en parler, Meta ne va pas le deviner pour toi.

Pour un Boost, après avoir défini ton audience, ta publication va être montrée à des personnes qui collent à cette audience. Mais ! Ce n’est pas suffisant, c’est beaucoup trop large. Et je ne te dis même pas… si tu laisses Meta choisir pour toi avec une automatique.

Il n’est pas possible d’utiliser un ciblage détaillé pour atteindre des utilisateurs qui sont intéressés par un sujet et ou un autre avec précision. Tu ne pourras pas, non plus, inclure ou exclure ton audience actuelle. Alors, montrer ta publication x fois à ton client régulier… qui te connaît et qui interagit déjà… Quel est l’intérêt ? Ou au contraire, tu ne pourras pas cibler des personnes qui ont déjà eu des interactions avec toi, et pour lesquelles il ne manque peut-être trois fois rien pour qu’elles viennent à toi et te contactent. Impossible également de choisir ton placement, tu vas être limité aux publications si c’est une publication, une story si c’est une story, etc. Alors qu’avec une publicité, tu peux varier les plaisirs, mais surtout les stratégies. Impossible également d’utiliser la publicité dynamique. Bref, impossible d’intégrer une stratégie publicitaire. Un Boost c’est un objet brillant… qui te sert juste à gaspiller ton argent.

Et au-delà, du gaspillage de budget, il y a un vrai risque de perte de visibilité sur le long terme, car tu vas attirer les mauvaises personnes, et forcément, ton taux d’engagement va drastiquement diminuer !

Nombre de mes clientes vient vers moi en voulant faire de la publicité, mais en disant, j’en ai fait et Meta m’a fait perdre en visibilité. La subtilité, c’est qu’elles pensaient faire de la publicité, mais en réalité non, un boost comme on les voit dans nos feed, ce n’est pas une “vraie” publicité. C’est … un boost ! Un petit coup de pouce non-stratégique.

En plus, le boost c’est comme un cercle vicieux…Tu en fais une fois, tu te dis que t’es en bonne voie parce qu’il y a eu un petit regain d’activité dans ton feed… mais sans résultat pour ton business ! Tu en redemandes donc, la prochaine fois sera la bonne tu te dis, et tu penses que si tu ne boost plus, tu vas perdre en visibilité, et tu l’as compris, le cercle vicieux commence.

Arrête le boost, boost ta stratégie

Toutefois, vouloir booster une publication n’est pas une honte. Avoir eu une publication qui a cartonné et vouloir la remettre en avant en allant chercher encore plus d’interactions n’a rien de honteux. Et c’est tout à fait possible de l’intégrer dans une stratégie.

Mais dans ce cas, tu utilises l’objectif « interactions » depuis ton gestionnaire de publicités en créant une réelle campagne si tu souhaites mettre en avant cette publication qui a bien fonctionné ou qui mérite plus de visibilité. J’ai bien dit depuis ton gestionnaire de publicités. Cela te permettra de réaliser un ciblage plus précis, d’obtenir de « vrais » résultats. C’est tout à fait possible d’utiliser une ancienne publication pour une publicité.

Vu ce que je viens de te dire, tu peux te demander alors pourquoi ça existe ? Pense à la gratuité de tous nos comptes ouverts. Meta doit bien générer des revenus par de subtils moyens.

Pour conclure, je ne dis pas qu’il faut absolument bannir la pratique de recyclage de contenu en publicité, mais pas en boost s’il te plaît. Intégres une vraie stratégie Facebook, Instagram pour un business, le boost c’est un piège et un gaspillage d’argent.

Si ça te fait peur de passer de l’autre côté, que tu veux arrêter le boost et devenir plus pro en intégrant une réelle stratégie, ce n’est pas si difficile. Tu peux tout apprendre en autonomie grâce à ma formation Level Up Facebook Ads.

Il faut quand même que je te dise quelque chose, ne pense pas que tu vas venir intercepter le Dark Net avec Instagram Shopping, sans surprise, les produits interdits n’y sont pas présents  (alcool, drogues, armes, explosifs…).

Aussi, sache que tu n’y trouveras que des produits physiques. Navrée, tous les formateurs en ligne, coachs et prestataires de service. Un jour..peut-être…

Mais si tu vends des produits physiques, de toutes sortes, c’est l’opportunité parfaite pour booster tes ventes.

formation_level_up_facebook_ads_mlzd